Témoignage: Expérience en partage

Depuis 2006 je travaille avec quelques unes de ces plantes médecine pour moi-même, dont l'Ayahuasca. Depuis 1993, et pendant 20 ans, j’ai travaillé avec une méthode holistique corporelle.

 

Durant une cérémonie d’Ayahuasca les deux ont fusionné: ça a fait comme un éclair foudroyant; comme un big bang! Du coup ces deux outils sont inséparables dans mon travail intérieur.

 

L’Ayahuasca est un outil parmi tous les outils qui existent sur terre pour avancer. Et j’ai un immense respect pour ce végétal. Et aussi pour le conducteur de la cérémonie et pour tout ce qui va avec!

 

Quand je bois l’Ayahuasca, je me tourne vers mon intérieur, elle est un de mes précieux outils que j’ai choisi et qui me convient.

 

Ça me travaille à tous les niveaux.

 

Dans ma vie, j’apprends à être meilleure et à m’assainir. J’ai arrêté de fumer en 2006. Je diminue les jugements. J’apprends aussi à mettre en sourdine mon ego ! J’aiguise ma volonté avec la nutrition par exemple.

 

Et beaucoup d’autres choses: ça jaillit de partout! J’ai du boulot et c’est génial!

 

Résultat: je me sens libre et j’ai beaucoup de joie de vivre. Mes émotions peuvent vivre!

 

Expérience en partage

Là, c’était sous forme d’une vision en 2006:

Les robots

On est deux amis devant un écran

On regarde ce qu’il s’y passe;

 

Des gens défilent

 

Ils sont des robots marchants droits, ensembles alignés et pareillement habillés.

 

On dirait qu’ils sont en plastique!

 

Et je demande: «pourquoi ces gens sont des robots?».

 

Mon ami assis à côté de moi face à l’écran est très vieux avec une barbe blanche.

 

Il sait tout car il répond à toutes mes questions.

 

Sauf à une:

 

-«pourquoi ces gens sont des robots?»

 

Puis, je vois que j’étais aussi un robot comme ces gens!

 

Mon ami le vieil homme m’offrit alors une terre… et disparut...

 

 

J’ai compris en plusieurs étapes, au fur et à mesure que je dénouais des fils durant ma vie.

 

Dans ma vie, avant d’entreprendre ce travail sur moi, j’avais très peur des gens, je devenais confuse dès qu’on m’adressait la parole, je ne pouvais rien faire, et j’étais triste et figée.

Donc mon confort était devenu: «reste à l’écart, ne ressens rien et tais-toi!».

 

...je pouvais bien être triste! J’avais l’attitude d’un robot privé de cœur et privé d’émotions!

...et j’ai ôté des couches et des couches de vielles histoires, de croyances, de principes, de comptes etc...

 

Et quand j’ai pu observer à travers les autres ce qu'au fond j’étais (un robot dans cette vision), ça a été une nouvelle étape pour moi (la nouvelle terre).

 

Et là dans ma vie, à partir de là, j’ai commencé à sortir de mon confort, je cherche, j’essaie, j’avance à tâtons, je recule, je recommence, etc...

 

Et il y a quelques semaines, j’avais une situation où alors que je jugeais quelqu’un qui me blessait (bien que depuis 3 ans environ, j’exerce la diminution du jugement) cette vision a ressurgi de ma mémoire et à ce moment précis j’ai observé que j’étais moi-même blessante envers cette personne. Du coup j’ai arrêté de réagir, et depuis je n’ai plus attiré cette situation.

 

Je reviens prendre de l’Ayahuasca quand j’estime que c'est le moment propice et ainsi de suite! Et voilà!

 

J’ai écrit toutes mes expériences jusqu’à ce jour.

 

J’adore venir et être là aux cérémonies avec les personnes qui y participent!

 

Et aussi utiliser d’autres outils de mon choix.

 

 

AYAHUASCA: MERCI!

Conscience des plantes